A la Une

Le domaine Mugneret-Gibourg s’agrandit de 4 hectares

Le domaine de Vosne-Romanée reprend notamment l'exploitation directe de vignes dans le grand cru échezeaux.

Le domaine Mugneret-Gibourg exploite un demi-hectare en Echezeaux.
Le domaine Mugneret-Gibourg exploite un demi-hectare en Echezeaux.

Le domaine Mugneret-Gibourg (Vosne-Romanée) exploite 4 hectares supplémentaires depuis cette année. Des vignes situées dans les appellations bourgogne générique, vosne-romanée village, nuits-saint-georges village et en grand cru échezeaux. Des parcelles qui appartenaient déjà à la famille de Marie-Christine et Marie-Andrée Mugneret, à la tête du domaine, mais confiées en métayage à mi-fruit au domaine Vigot depuis 1966. La moitié de la récolte revenait donc au domaine Mugneret-Gibourg. Ce dernier a repris les personnels qui s’occupaient des vignes et compte agrandir ses locaux pour assurer cette nouvelle production dans les meilleures conditions. Le domaine Mugneret-Gibourg s’étend dorénavant sur 7,8 hectares et produit, outre les appellations déjà citées, des cuvées en chambolle-musigny premier cru, nuits-saint-georges premiers crus (Les Chaignots et Les Vignes-Rondes), ainsi que les grands crus clos vougeot et ruchottes-chambertin.       

 

0 commentaires

La guerre du froid

Le thermomètre est descendu en dessous de zéro sur une bonne partie de la Bourgogne ces deux dernières nuits. Des dégâts sont déjà enregistrés et la lutte s’organise.

Des bougies contre le gel à Pommard. Domaine Huber-Vedereau.
Des bougies contre le gel à Pommard. Domaine Huber-Vedereau.

Les morsures du gel ont-elles saigné une nouvelle fois la Bourgogne ? Le catastrophisme n’est pas à l’ordre du jour pourtant les mauvaises nouvelles sont là, avec l’inquiétante impression d’être revenu un an en arrière.
« Sur les bas de mes parcelles, le gel a atteint entre 30 et 50% des pieds. Il est encore trop tôt pour mesurer l’impact définitif. Nous avons eu une averse mardi qui a apporté de l’humidité et rendu le phénomène plus dangereux. La nuit dernière, avec le vent, cette humidité était moins forte », explique Samuel Billaud, vigneron à Chablis. Pour l’instant, il se refuse à faire des comparaisons avec la situation de 2016 (35% de récolte anéantie à Chablis).
D’autres secteurs plus gélifs du vignoble semblent avoir été plus fortement atteints :
« Environ 70 % de notre vignoble est touché à des degrés différents. Nous verrons l'ampleur des dégâts dans les jours qui viennent mais beaucoup de vignes ne s'en remettront pas. C'est le vignoble du nord de Chablis qui semble le plus touché : Poinchy, Villy, Maligny, Ligny, lignorelles, Beine aussi », déplore Isabelle Pommier (Domaine Pommier à Poinchy).  « Notre vigne sur Chablis a été touchée » constate elle aussi Ghislaine Goisot (Domaine Goisot à Saint-Bris-le-Vineux) .

 

Un coût de 3 500 € par hectare

 

Son de tocsin identique chez Romain Bouchard (domaine de L'Enclos) : "Dans le premier cru Vau de Vey j'ai vu une bande de 40 mètres de long entièrement gelée. Globalement, je ne pensais pas voir autant de dégâts aujourd'hui".

On a pourtant peut-être échappé au pire. Le vent, présent depuis plusieurs jours a brassé l’air et sans doute évité que des poches froides destructrices ne fassent des dégâts localement plus lourds.
Beaucoup de vignerons ont passé la nuit dehors pour mettre en action les systèmes de bougies ou par aspersion d’eau qui assurent une protection des parcelles les plus prestigieuses ou sensibles.
Echaudés par le printemps 2016, certains ont pris les devants et mis en place des parades.
« J’ai acheté des bougies le mois dernier en me groupant avec des collègues, explique Thiebault Huber (domaine Huber-Verdereau à Pommard). Je les ai allumées vers 4 heures du matin dans le Clos du Colombier et dans mes premiers crus Bertins et Fremiets (Volnay et Pommard). Cela représente un coût de 3 500 € par hectare. » La maison Latour (Beaune) a mobilisé 12 personnes sur ces parcelles de corton-charlemagne la nuit dernière. Une lutte nocturne pour gagner les 1 ou 2 degrés qui font la différence…

Une lutte à armes inégales quoi qu'il en soit : sur les 39 hectares du domaine de l'Enclos à Chablis seuls 5 sont protégés par exemple. Partout ailleurs, c'est le ciel seul qui décide.

0 commentaires

Une carte parcellaire des grands crus de Vosne-Romanée

A défaut d’avoir les grands crus de Vosne-Romanée dans sa cave, il est aujourd’hui possible de les accrocher à son mur. All About Burgundy vient d’éditer une carte parcellaire de ces Climats mythiques de Bourgogne.

 

Carte des grands crus de Vosne-Romanée (romanée-conti, romanée, romanée-saint-vivant, richebourg, la tâche, la grande rue).
Carte des grands crus de Vosne-Romanée (romanée-conti, romanée, romanée-saint-vivant, richebourg, la tâche, la grande rue).

D'un coup d'œil cette carte permet de positionner la fameuse romanée-conti ou bien encore la romanée, plus petite AOC de France. Deux emblèmes parmi les six grands crus du célèbre village de la Côte de Nuits. Une approche parcellaire qui permet aussi de repérer, par exemple, les vignes du domaine Leroy au sein de la romanée-saint-vivant ou dans le richebourg.

L’ensemble des différents propriétaires et lieux-dits des grands crus est ainsi renseigné, avec la superficie de chacun, les coordonnées GPS, les courbes de niveaux, etc. Cette carte, basée sur le cadastre, donne aussi quelques éléments marquants du lieu (croix, murets, panneaux, etc.).

Le format standard 80 x 60 cm permet de l' encadrer et de l'exposer facilement pour en faire un bel objet de décoration.

Les 6 grands crus cartographiés sont : la romanée-conti, la romanée, romanée-saint-vivant, richebourg, la tâche, la grande rue.

Un document qui s’inscrit dans une série* débutée en 2015 avec le premier cru meursault-perrières pour une dégustation organisée à l'occasion de « La semaine des Climats ». Elle a trouvé sa place dans la collection Pierre Poupon (lien ici) et permet donc une plongée au plus près des plus fameux "Climats" de Bourgogne.

 

* 5 cartes disponibles : Clos de Vougeot, Montrachet, Chambertin, Meursault premier cru Perrières et donc les Grands crus de Vosne-Romanée.

 

> Commande sur le site de l'Athenaeum (19,90 €)

0 commentaires

La vigne en prime time sur France 2 et France 5

France Télévisions lance un programme oenotouristique court baptisé « 1 Minute, 1 Vignoble ». Il sera diffusé sur France 2 et France 5 à partir du 27 mars et jusqu’au  18 juin vers 20h35.
Un programme constitué de 18 films proposant au spectateur une promenade oenotouristique. Ils conduiront le spectateur dans le Bordelais, en Bourgogne, Champagne, Languedoc, Provence et Côtes du Rhône la découverte des terroirs. Un paysage, une histoire, un lieu ou un savoir-faire spécifique seront mis en lumière.
« 1 Minute 1 Vignoble » a fédéré 6 régions viticoles sur la base du volontariat des interprofessions participantes. Il a été conçu par le Studio Kabo et parrainé par l'association Vin & Société.
« Ce programme inédit a pour objectif de raconter aux téléspectateurs un peu de l’histoire du patrimoine viticole français et de leur donner l’envie de partir à la découverte des vignobles comme 10 millions de touristes l’ont déjà fait en 2016 » commente Joël Forgeau, président de Vin & Société.

Sur France 2 : du lundi au jeudi à partir du 27 mars et jusqu’au  4 mai vers 20h35
Sur France 5 : du vendredi au dimanche à partir du 28 avril au 18 juin vers 20h35 également.

0 commentaires

Hospices de Nuits : la plus petite récolte depuis 2003

La 56e vente des Hospices de Nuits se tient dimanche au Clos de Vougeot. Issue du millésime 2016, la récolte mise aux enchères est la plus petite en volume depuis 2003.

 

La cuvée Georges Faiveley, premier cru du domaine des Hospices de Nuits. LG
La cuvée Georges Faiveley, premier cru du domaine des Hospices de Nuits. LG

Seulement 90 pièces (fûts de 228 litres) et une feuillette (114 litres) du millésime 2016 seront proposées aux acheteurs au Clos Vougeot, lors de la 56e édition de cette vente. Pour comparaison le volume en vente  était respectivement de 123 et 134 pièces en 2016 et 2015.
La faute, bien-sûr, aux gelées d’avril 2016. « Elles ont fait des dégâts plus particulièrement dans la partie sud de Nuits-Saint-Georges », précise Jean-Marc Moron, régisseur du domaine. Les cuvées affichent des rendements à l’hectare très variables : de 7 à 46 hectolitres.
Pour autant, le bel été qui a suivi ce printemps très éprouvant pour les nefs des vignerons a permis d’atteindre des niveaux de maturité inespérés. Comparables même au millésime 2015. Toutes les cuvées affichent des degrés d’alcool supérieurs à 13° sans recours à la chaptalisation. « Nous avions prévu des vendanges en octobre et finalement nous avons avancé la date de récolte. Les premiers raisins ont été coupés le 28 septembre », précise Jean-Marc Moron. Des vendanges qui sont allées bon train puisqu’elles ont été bouclées en un peu plus de 5 jours seulement. 
Dégustés le 14 mars dernier à la cuverie des Hospices, les vins présentaient dans l’ensemble une belle expression aromatique, des textures souples mais équilibrées en bouche, de la chair, et des tannins mûrs. 2016 est un millésime rare mais réussi. Seules quelques cuvées avec une matière un peu ferme ou plus fluette, nous ont semblé en deçà de ce que les Hospices de Nuits ont proposé lors des derniers beaux millésimes comme 2015.

 

Nous avons particulièrement apprécié :

Nuits-Saint-Georges premier cru blanc Les Terres Blanches cuvée Pierre de Pême
Nuits-saint-georges cuvée des Sœurs Hospitalières
Nuits-saint-georges cuvée Claude Poyen
Nuits-saint-georges premier cru Les Porets cuvée Antide Midan
Nuits-saint-georges premier cru Les Didiers cuvée Fagon
Nuits-saint-georges premier cru Les Saint Georges cuvée Georges Faiveley

Compte rendu complet dans quelques jours sur ce site.


Dégustation ouverte au public de 14 à 17 h le samedi 19 mars et de 15 à 17h le dimanche 20.

6, rue Henri Challand – 21700 Nuits-Saint-Georges – Tél. 03 80 62 67 00 - www.hospicesdenuits.com

Vente Dimanche à partir de 15h00 au Château du Clos Vougeot
La Pièce de Charité sera vendue au profit de l’Association «Une lame pour courir» en présence de médaillés paralympiques.

 

 

A noter également :

 

> "Nuits au Grand Jour"

Dégustation des vins de Nuits-Saint-Georges ainsi que ceux d’autres terroirs de Bourgogne.

Possibilité d’achat sur place.

Halles de Nuits-Saint-Georges
Samedi et dimanche de 10h à 17h30
Dégustation 12 € l’entrée, verre inclus.

Télécharger
Programme des festivités de la Vente des Hospices de Nuits
programme.pdf
Document Adobe Acrobat 245.5 KB
0 commentaires

Découvrez notre newsletter !

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.



Partagez sur :

La Bourgogne vue de l'intérieur !

All About Burgundy est le premier média digital d'information consacré exclusivement aux vins de Bourgogne. Animé par Laurent Gotti, journaliste et dégustateur professionnel, il vous emmène au cœur des vins de Bourgogne.
Suivez nos actualités sur les réseaux sociaux et/ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de la page d’accueil). A très bientôt !

 

All About Burgundy est aussi partenaire de la Collection Pierre Poupon : livres, cartes et atlas. Des ouvrages de référence sur la Bourgogne depuis 1952 ! Lien ici. Et des ateliers de dégustation à domicile A Portée de Vins. Voir ici.

 

Reproduction interdite sans autorisation.

All about Burgundy |  328 route de Longvay  | Hameau de Gigny | 21200 Beaune

laurent.gotti@allaboutburgundy.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Dégustez, appréciez avec modération.