La guerre du froid

Le thermomètre est descendu en dessous de zéro sur une bonne partie de la Bourgogne ces deux dernières nuits. Des dégâts sont déjà enregistrés et la lutte s’organise.

Des bougies contre le gel à Pommard. Domaine Huber-Vedereau.
Des bougies contre le gel à Pommard. Domaine Huber-Vedereau.

Les morsures du gel ont-elles saigné une nouvelle fois la Bourgogne ? Le catastrophisme n’est pas à l’ordre du jour pourtant les mauvaises nouvelles sont là, avec l’inquiétante impression d’être revenu un an en arrière.
« Sur les bas de mes parcelles, le gel a atteint entre 30 et 50% des pieds. Il est encore trop tôt pour mesurer l’impact définitif. Nous avons eu une averse mardi qui a apporté de l’humidité et rendu le phénomène plus dangereux. La nuit dernière, avec le vent, cette humidité était moins forte », explique Samuel Billaud, vigneron à Chablis. Pour l’instant, il se refuse à faire des comparaisons avec la situation de 2016 (35% de récolte anéantie à Chablis).
D’autres secteurs plus gélifs du vignoble semblent avoir été plus fortement atteints :
« Environ 70 % de notre vignoble est touché à des degrés différents. Nous verrons l'ampleur des dégâts dans les jours qui viennent mais beaucoup de vignes ne s'en remettront pas. C'est le vignoble du nord de Chablis qui semble le plus touché : Poinchy, Villy, Maligny, Ligny, lignorelles, Beine aussi », déplore Isabelle Pommier (Domaine Pommier à Poinchy).  « Notre vigne sur Chablis a été touchée » constate elle aussi Ghislaine Goisot (Domaine Goisot à Saint-Bris-le-Vineux) .

 

Un coût de 3 500 € par hectare

 

Son de tocsin identique chez Romain Bouchard (domaine de L'Enclos) : "Dans le premier cru Vau de Vey j'ai vu une bande de 40 mètres de long entièrement gelée. Globalement, je ne pensais pas voir autant de dégâts aujourd'hui".

On a pourtant peut-être échappé au pire. Le vent, présent depuis plusieurs jours a brassé l’air et sans doute évité que des poches froides destructrices ne fassent des dégâts localement plus lourds.
Beaucoup de vignerons ont passé la nuit dehors pour mettre en action les systèmes de bougies ou par aspersion d’eau qui assurent une protection des parcelles les plus prestigieuses ou sensibles.
Echaudés par le printemps 2016, certains ont pris les devants et mis en place des parades.
« J’ai acheté des bougies le mois dernier en me groupant avec des collègues, explique Thiebault Huber (domaine Huber-Verdereau à Pommard). Je les ai allumées vers 4 heures du matin dans le Clos du Colombier et dans mes premiers crus Bertins et Fremiets (Volnay et Pommard). Cela représente un coût de 3 500 € par hectare. » La maison Latour (Beaune) a mobilisé 12 personnes sur ces parcelles de corton-charlemagne la nuit dernière. Une lutte nocturne pour gagner les 1 ou 2 degrés qui font la différence…

Une lutte à armes inégales quoi qu'il en soit : sur les 39 hectares du domaine de l'Enclos à Chablis seuls 5 sont protégés par exemple. Partout ailleurs, c'est le ciel seul qui décide.


Mise à jour du 5 mai :

 

Dégâts confirmés principalement à Chablis et plus généralement dans l'Yonne
Selon les retours enregistrés par la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB) Chablis et les appellations régionales (Vézelay, Côtes d’Auxerre, Epineuil et Tonnerrois) ont bien été les plus touchées. A Chablis l’estimation situe à 20 % la proportion du vignoble impacté (environ 1000 ha).
Le département de la Côté d’Or s’en sort globalement bien, à l’exception notable du Châtillonnais qui a vu les températures atteindre - 6° à - 8°C durant plusieurs nuits (environ 80 % des surfaces impactées fortement). La mobilisation des vignerons durant les nuits de mardi 25 à samedi 29 sur toute la côte a porté ses fruits. Quelques dégâts ont été néanmoins constatés sur les parcelles en plaine et en bas de coteaux.
La Saône-et-Loire a été globalement épargnée elle aussi. Le seul secteur touché dans le Mâconnais est le Clunysois.


Écrire commentaire

Commentaires : 0

Partagez sur :

La Bourgogne vue de l'intérieur !

All About Burgundy est le premier média digital d'information consacré exclusivement aux vins de Bourgogne. Animé par Laurent Gotti, journaliste et dégustateur professionnel, il vous emmène au cœur des vins de Bourgogne.
Suivez nos actualités sur les réseaux sociaux et/ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de la page d’accueil). A très bientôt !

 

All About Burgundy est aussi partenaire de la Collection Pierre Poupon : livres, cartes et atlas. Des ouvrages de référence sur la Bourgogne depuis 1952 ! Lien ici. Et des ateliers de dégustation à domicile A Portée de Vins. Voir ici.

 

Reproduction interdite sans autorisation.

All about Burgundy |  328 route de Longvay  | Hameau de Gigny | 21200 Beaune

laurent.gotti@allaboutburgundy.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Dégustez, appréciez avec modération.