Le French Paradox 25 ans après…

La France a toujours la deuxième mortalité par maladies cardiovasculaires la plus basse du monde. Ce malgré des facteurs de risques importants. C’est ce qu’on a appelé le French Paradox au début des années 1990. Un ouvrage scientifique fait le point sur ce constat qui a parfois engendré la polémique.

« Vin, nutrition méditerranéenne et santé. Une association vertueuse », c’est le titre de l’ouvrage dirigé par Norbert Latruffe, professeur émérite de Biochimie et biologie moléculaire à l’Université de Bourgogne-France Comté. Des chercheurs de tout horizon reviennent sur les bénéfices pour la santé d’une consommation modérée de vin dans le cadre d’une alimentation dite méditerranéenne.

 

Trois questions à Norbert Latruffe :


Diriez-vous que le concept de "French Paradox" a encore toute sa pertinence aujourd’hui ?


Norbert Latruffe : Le French Paradox montrait que la mortalité par maladies cardiovasculaires est moins élevée chez les Français que chez les Américains par exemple. Serge Renaud (Ndlr : Chercheur et spécialiste des maladies coronariennes) a montré les effets bénéfiques du régime méditerranéen incluant une consommation régulière et modérée de vin, rouge en particulier. Le vin était même un facteur important. Depuis les connaissances sur le vin ont progressé. Il n’est plus question d’actions sur le cœur et les vaisseaux uniquement mais aussi de vertus intéressantes dans la prévention de maladies liées à la vieillesse. Des effets anti-inflammatoires, antiseptiques, sont également connus.


La prise de vin pendant les repas est un point sur lequel les chercheurs insistent. Pourquoi ?
Oui tout à fait. Les effets négatifs du vin sont liés à la présence d’alcool. Elle va diffuser très vite si vous consommez du vin en dehors de toute autre alimentation. Pris dans le cadre d’un repas, vous avez un effet de dilution et de retard.


L’association Vin et Société interpelle aujourd’hui les candidats aux élections craignant que les politiques de santé publique en France, fondées jusqu’alors sur une notion de modération, n’évoluent vers une attitude prohibitionniste. Qu’en pensez-vous ?
Tout excès est mauvais. Pour le vin il faut rester dans des usages modérés. Le vin c’est aussi un art de vivre, on ne peut pas passer sous silence notre culture, notre histoire. Le vin a été reconnu par nos ancêtres, il y a plus de 2000 ans, ils avaient du bon sens.

 

« Vin, nutrition méditerranéenne et santé. Une association vertueuse » - Editions Universitaires de Bourgogne -20 €

 

Interview complète sur Terre de Vins : lire ici

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Partagez sur :

La Bourgogne vue de l'intérieur !

All About Burgundy est le premier média digital d'information consacré exclusivement aux vins de Bourgogne. Animé par Laurent Gotti, journaliste et dégustateur professionnel, il vous emmène au cœur des vins de Bourgogne.
Suivez nos actualités sur les réseaux sociaux et/ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de la page d’accueil). A très bientôt !

 

All About Burgundy est aussi partenaire de la Collection Pierre Poupon : livres, cartes et atlas. Des ouvrages de référence sur la Bourgogne depuis 1952 ! Lien ici. Et des ateliers de dégustation à domicile A Portée de Vins. Voir ici.

 

Reproduction interdite sans autorisation.

All about Burgundy |  328 route de Longvay  | Hameau de Gigny | 21200 Beaune

laurent.gotti@allaboutburgundy.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Dégustez, appréciez avec modération.