Vincent Dureuil-Janthial : notre palmarès des 2015 (à l'aveugle)

Compte-rendu d'une dégustation improvisée, ou presque. Conclusion d'une journée de vendanges dans l'un des domaines phares de Rully...

Vincent Dureuil-Janthial est l'un des vignerons les plus doués de sa génération. Ses vins s’imposent aux amateurs de bourgognes épurés, fins et sincères.  Il porte haut les couleurs de son appellation, Rully. Et plus généralement ceux de la Côte Chalonnaise. Viticulteur imprégné de ses terroirs et vinificateur en perpétuel recherche, son absence de certitudes est sans doute ce qui le caractérise par dessus tout. Un trait de personnalité qui le pousse à un professionnalisme de tous les instants, au perfectionnisme. Au cours de notre venue au domaine pendant les vendanges, il nous a proposé de prolonger la journée en prenant place à la tablée des vendangeurs. Un moment où le vigneron se plaît à proposer une dégustation à l'aveugle et à demander au « panel » de dégustateurs ainsi improvisé d'établir un palmarès des vins. Ici des blancs du millésime 2015.

Rully premier cru Meix Cadot – 18 sur 20
A la question préalable si les vins présentés étaient de sa production Vincent Dureuil-Janthial a décidé de ne pas répondre. La première bouteille s'en charge pour lui sans plus attendre. Nous voici devant l'archétype d'un grand bourgogne blanc. D'une grande pureté sur des notes florales, le nez s'accompagne des touches épicées issues d'un boisé bien intégré. La bouche est à la fois profonde, tendue et persistante. Un terroir solaire qui a su aussi préserver une certaine fraicheur. "Nos acidités se tiennent mieux depuis que nous sommes passés en bio. Le laboratoire avec lequel nous travaillons pour les analyses de vins nous le confirme chaque millésime", explique le vigneron. Un départ en fanfare.        

Rully premier cru Chapitre – 16,5 sur 20
Une petite parcelle de jeunes vignes qui livre une cuvée généreuse. Le nez évoque la pêche bien juteuse. L'opulence du millésime est bien là en bouche mais sans lourdeur, la finale se montre longue. Une nouvelle belle réussite dans un millésime où il n'était pas simple de préserver la fraîcheur.
 
Puligny-montrachet premier cru Champ-Gains – 15,5 sur 20
De l'intérêt de déguster à l'aveugle. Puligny un nom qui fait a priori davantage rêver que Rully, et pourtant, ce vin trouve à qui parler avec les deux flacons précédents. Le nez évoque des tonalités un peu plus pâtissières. La bouche est finement ciselée, se concluant sur une finale d'une bonne vivacité. 
 
Rully Maizières – 14,5 sur 20
Un peu plus austère, et un peu plus marquée par l'élevage à ce stade, ce rully village pâti sans doute de l'ordre aléatoire de la dégustation. La comparaison avec les premiers crus ne tournent pas à son avantage. C'est assez finalement rassurant sur la classification des terroirs du village... Son joli fond de vin incite toutefois à la patience.  

Rully premier cru Rabourcé – 15 sur 20
S'agirait-il d'un vin pirate ? D'une bouteille piège sans rapport avec le producteur ou le millésime ? Cette bouteille dénote par son aromatique un peu plus « épaisse » et un gras assez démonstratif en bouche. L'ensemble donne un vin déjà agréable à boire, gourmand, mais qui tranche quelque peu avec le style épuré de Vincent Dureuil-Janthial. Il est pourtant bien l'auteur de ce vin à la nuance près qu'il s'agit de moûts achetés auprès de l'un de ses collègues (après vendanges à la machine).   

 

Rully premier cru Meix Cadot vieilles vignes – 17 sur 20
Des vignes plantées dans les années 1920 par le grand-père de Vincent Dureuil-Janthial. C’est sans doute le nez le plus fin et le plus pur qu’il nous a été donné d’approcher lors de la soirée : les notes de chèvrefeuilles et de minéralité sont d’une grande classe. La bouche joue la puissance et la concentration. Un vin de matière disposant d'un bel avenir. 

Rully premier cru Grésigny – 17,5 sur 20
Un vin en retenu où les notes de fruits blancs et jaunes sont accompagnées d'une touche boisée toastée. Une matière d'une grande classe se déploie en bouche : elle offre un touché satiné que l'on retrouve uniquement sur les plus beaux terroirs à blanc de Bourgogne.

Rully premier cru Margotés – 17,5 sur 20
Ce margoté ferme le podium des vins qui nous auront le plus conquis lors de cette dégustation. Issu de vieilles vignes (plantées après-guerre), cette bouteille propose à la fois de la chair, de la longueur et un fond minéral en bouche. Tout simplement une cuvée au caractère bien trempée démonstration que ce millésime 2015, d'une grande maturité, pouvait respecter l'expression de chaque terroir. Un constat qui devrait se confirmer avec la garde.  

10, rue de la Buisserolle - 71150 Rully
Tél : 03 85 87 26 32
vincent.dureuil@wanadoo.fr

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Partagez sur :

La Bourgogne vue de l'intérieur !

All About Burgundy est le premier média digital d'information consacré exclusivement aux vins de Bourgogne. Animé par Laurent Gotti, journaliste et dégustateur professionnel, il vous emmène au cœur des vins de Bourgogne.
Suivez nos actualités sur les réseaux sociaux et/ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de la page d’accueil). A très bientôt !

 

All About Burgundy est aussi partenaire de la Collection Pierre Poupon : livres, cartes et atlas. Des ouvrages de référence sur la Bourgogne depuis 1952 ! Lien ici. Et des ateliers de dégustation à domicile A Portée de Vins. Voir ici.

 

Reproduction interdite sans autorisation.

All about Burgundy |  328 route de Longvay  | Hameau de Gigny | 21200 Beaune

laurent.gotti@allaboutburgundy.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Dégustez, appréciez avec modération.