Bouchard père et fils : plus proche du bio

Des essais de culture bio sont menés depuis plusieurs années dans les vignes de Bouchard Père et Fils à Beaune. Si les 130 hectares de la maison venaient à être certifiés bio l’un des plus importants et prestigieux domaines de Côte-d’Or passerait ainsi sous la bannière « AB ».

Bouchard Père et fils est notamment le plus grand proprétaire en Chevalier-Montrachet. LG
Bouchard Père et fils est notamment le plus grand proprétaire en Chevalier-Montrachet. LG

La maison Bouchard Père et Fils veut aller plus loin dans son approche de la culture de la vigne. La perspective d’un passage en bio est de plus en plus ouvertement évoquée à la tête de maison (Certifiée Haute valeur environnementale depuis 2015). Son directeur de la maison, Christian Albouy, nous confiait ainsi il y a quelques semaines que des essais sont menés dans des vignobles emblématiques du domaine.
Les deux monopoles beaunois de la maison, le Clos Saint Landry (près de 2 ha) et le Clos de la Mousse (3,36 ha), sont effet cultivés en bio à titre expérimental depuis plusieurs années. Le premier est planté en chardonnay, le deuxième en pinot noir. Ils ont aussi l’avantage d’être situés près de la « base » de la maison.
« L’approche bio est en place depuis déjà 7 ou 8 ans et nous avons réussi à tenir le cap même en 2016 (Ndlr : année aux conditions particulièrement difficiles, lire ici). L’expérience montre qu’il faut être particulièrement réactif en bio et que nous aurons besoin d’investir en matériel comme en personnel pour pouvoir l’élargir », explique Frédéric Weber directeur vignes et vins de la maison. Avec 130 hectares répartis entre la Côte de Nuits et Bouzeron (Cote Chalonnaise) le challenge est de taille et le chemin vers une certification encore long.

 

Les vignes du Beaujolais en certification 


L’approche bio n’est pas une nouveauté dans le groupe (la maison appartient à la famille champenoise Henriot). William Fèvre à Chablis est en bio (non certifié) depuis une dizaine d’années avec une approche en biodynamie sur les grands crus. Seul le millésime 2016 a connu quelques traitements sortant du cahier des charges bio.
Plus au sud, la propriété beaujolaise de Poncié (Fleurie) est pour sa part engagée dans une démarche de certification sur ses chardonnays (2,5 hectares) depuis 2 ans. Une vingtaine d’hectares de gamays doivent faire l’objet d’une officialisation similaire d’ici la fin de ce mois.  « Les sols ressuis rapidement, plus qu’en Côte de Beaune, et la mise en place du bio est plus simple », expose Frédéric Weber.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Partagez sur :

La Bourgogne vue de l'intérieur !

All About Burgundy est le premier média digital d'information consacré exclusivement aux vins de Bourgogne. Animé par Laurent Gotti, journaliste et dégustateur professionnel, il vous emmène au cœur des vins de Bourgogne.
Suivez nos actualités sur les réseaux sociaux et/ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de la page d’accueil). A très bientôt !

 

All About Burgundy est aussi partenaire de la Collection Pierre Poupon : livres, cartes et atlas. Des ouvrages de référence sur la Bourgogne depuis 1952 ! Lien ici. Et des ateliers de dégustation à domicile A Portée de Vins. Voir ici.

 

Reproduction interdite sans autorisation.

All about Burgundy |  328 route de Longvay  | Hameau de Gigny | 21200 Beaune

laurent.gotti@allaboutburgundy.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Dégustez, appréciez avec modération.