Le directeur des Hospices de Beaune, Antoine Jacquet, est mort

A peu plus d’un mois de la fameuse Vente aux enchères des Hospices de Beaune, la nouvelle est tombée comme un coup de massue sur la Bourgogne du vin.

Antoine Jacquet lors de la vente des Hospices de Beaune 2015. LG
Antoine Jacquet lors de la vente des Hospices de Beaune 2015. LG

Antoine Jacquet, président du directoire de l’institution beaunoise est mort ce dimanche dans son sommeil au cours d’un voyage en Chine. Il y faisait précisément la promotion de la prochaine vente, prévue le 20 novembre prochain. Il était âgé de 64 ans et a passé près de 30 ans à la direction des Hospices de Beaune.
Alain Suguenot, député-maire de Beaune, lui a immédiatement rendu hommage : « Car comme chacun sait, Antoine a su (…) considérablement contribuer au rayonnement des Hospices. L’Hôtel Dieu, ce patrimoine admirable fût équipé d’une muséographie contemporaine, tout en conservant son riche passé. Le Domaine fut quant à lui redynamisé grâce à un très beau programme architectural avec la création d’une cuverie moderne, mais aussi la concrétisation d’un partenariat historique de la Maison Christie’s en 2005, qui a pleinement inscrit notre célèbre vente aux enchères dans le XXIème siècle, à l’international. »
Sous son action le statut et le mode de rémunération des vignerons, ils sont 22, a aussi énormément évolué en faisant d’eux des salariés à part entière de l’institution et non plus des exploitants.
On ajoutera qu’Antoine Jacquet a su s’entourer de grands professionnels du vin : André Porcheret, Roland Masse et depuis l’année dernière Ludivine Griveau.
Roland Masse, régisseur de 2000 à 2014 du domaine évoque Antoine Jacquet : « Il savait écouter les autres et faisait preuve de beaucoup de diplomatie. Il occupait une place tout à fait à part : les Hospices évoluent dans un contexte politique, économique, historique. Il a toujours su protéger l’institution des pressions ». Il se souvient d’un homme qu’il avait appris à découvrir au cours de ses voyages : « Nous nous partagions les rôles : lui évoquait l‘histoire et moi je parlais des vins ».
Le domaine des Hospices de Beaune, a été créé par legs successifs depuis six siècles et compte une soixantaine d’hectares. Le produit de la vente de ses vins a dépassé 10 millions d’euros l’année dernière battant un nouveau record.

Écrire commentaire

Commentaires: 0