Un chambertin adjugé 35 219 € à Hong-Kong

C’est un nouveau record pour une bouteille de Bourgogne vendues aux enchères. Elle était issue de la collection de la maison Bouchard Père et fils (Beaune).

Chambertin 1865 de la maison Bourchard Père et fils. Nouveau record de prix.
Chambertin 1865 de la maison Bourchard Père et fils. Nouveau record de prix.

Les occasions de s‘offrir un Chambertin 1865, un meursault charmes 1846, ou encore un Beaune Grèves 1865 sont peu fréquentes. C‘est un euphémisme…  L’une d’elle s’est pourtant présentée ce 3 septembre à Hong-Kong par l’entremise de la maison Christie’s : au total 2 000 vieilles bouteilles de vins de Bourgogne de la maison beaunoise Bouchard Père et Fils ont été vendues pour une somme globale de de 894 000 €. Rares mais chers donc...
La palme été décrochée par ce fameux Chambertin 1865, climat consacré grand cru quelques décennies plus tard par l’institut des appellations d’origine contrôlée : 35 219 € au coup de marteau.
A l’époque les appellations d’origine contrôlée n’existaient pas encore, le phylloxéra n’avait pas encore fait des ravages en Bourgogne et bien peu de producteurs mettaient leurs vins en bouteille à la propriété (c’était l’apanage des négociants).
Mais visiblement les hommes d’alors étaient prévoyants puisque la maison dispose d’une collection près de 150 000 bouteilles de millésimes anciens.
« C’est une collection très intéressante car elle couvre à peu près tous les climats de la Bourgogne et c’est un témoignage exceptionnel par l’ancienneté de certaines bouteilles, la plus vieille datant de 1846″, a déclaré Gilles de Larouzière, président des Maisons et Domaines Henriot, propriétaires de la Maison Bouchard Père et Fils.
De quoi battre encore bien des records et alimenter les colonnes des gazettes pendant quelques années…

Quelques prix atteints lors de cette vente
Montrachet 1865 : 22 540 €
Volnay  Santenots 1865 : 21 131 €
Meursault Les Charmes 1846 : 15 496 €
Beaune Grèves 1865 : 13 383 €

Écrire commentaire

Commentaires: 0