Développement durable : Ça avance vraiment ?

Dans son plan "Amplitude 2015", la filière de vins de Bourgogne affichait sa volonté de s’engager dans la voie du développement durable. L'interprofession des vins de Bourgogne (BIVB) a publié son premier rapport sur le sujet. Destiné à toutes les parties prenantes, dont le grand public, ce document fait le point sur la démarche et livre quelques enseignements. Décodage.

 

Sur la qualité des vins 

« En 8 ans, la qualité des vins de Bourgogne présents sur les différents circuits de distribution est en nette progression. Ainsi, l’indice qualité (donnée calculée par le Suivi Aval de la Qualité à partir des notes de dégustation attribuées par les jurys de professionnels formés) est, tous vins confondus, multiplié par 3 ! Les valeurs de l’indice varient d’un programme à l’autre en fonction des circuits approchés et des millésimes prélevés. Sur le programme 2012, un nouveau système de calcul des notes des vins a été mis en place, plus sévère. Cela explique la baisse générale importante de l’indice (Ndlr : voir le graphique ci-dessous). Mais globalement, la progression de l’indice est nette et très marquée sur les 2 derniers programmes, 2013 et 2014. »


> Commentaire :  La qualité des vins de Bourgogne augmente le constat peut difficilement être réfuté. Mais il reste encore une bonne marge de progression. Le problème n°1, l’oxydation prématurée des blancs, même s’il est moins prégnant qu’il y a encore 5 ou 6 ans, nous semble loin d’être réglé. Le rapport n’en dit pas un mot.

 

 
Sur la limitation des pesticides
"Les vignerons ont donc su faire évoluer leurs pratiques afin de limiter les conséquences de la culture de la vigne et de la production de vin sur la faune et la flore environnantes. Dans la grande majorité, ils poursuivent dans cette voie et s’appuient même sur la richesse de la biodiversité pour trouver des moyens de lutte innovants et « naturels ». Les contraintes réglementaires et la pression sociétale étant de plus en plus fortes vis-à-vis des questions environnementales, ils ne peuvent que continuer ainsi."

 

> Commentaire : Vrai. Mais les crispations autour du problème de la flavescence dorée ont montré que le réflexe du traitement préventif et irraisonné peut resurgir très rapidement chez certains producteurs. Ce dès qu’une menace, parfois seulement diffuse, se présente. Beaucoup voient encore le développement durable sous l’angle purement économique et à court terme.
Le rapport révèle que 29 % des surfaces viticoles bourguignonnes ne voient aucun herbicide (entretien mécanique seul ou avec enherbement). Ce chiffre est encore trop faible quand on se veut un modèle de viticulture de terroir.
Et puisqu'on convoque des chiffres, on aimerait voir dans un prochain rapport les évolutions des tonnages de pesticides, ou de cuivre, utilisés…

 

Vignoble à Puligy-Montrachet. LG.
Vignoble à Puligy-Montrachet. LG.

Sur les prix des vignes
"La notoriété de la Bourgogne génère un prix du foncier viticole élevé, voire très élevé, en fonction des appellations. Ce phénomène, notamment, engendre des problèmes de reprise des exploitations et un engouement spéculatif d’investisseurs sans lien avec la filière. (…) La filière est consciente que c’est un enjeu primordial qui doit faire l’objet de l’implication de tous. C’est donc l’une des questions portées par un groupe projet dans le cadre du plan d’actions Développement Durable. A suivre…


> Commentaire :  Enjeu primordial en effet. Le sacro-saint lien entre l’exploitant et son terroir est soumis à rude épreuve dans les appellations convoitée par les investisseurs. Et le phénomène n’en est peut-être qu’à ses débuts. Invoquer l'implication de tous ne peut suffire. Et un « groupe de projet » peut difficilement abolir à lui tout seul les lois du marché dans un monde de plus en plus globalisé…

 


72 pages, téléchargeable sur www.vins-bourgogne.fr

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Pierre (lundi, 06 juin 2016 15:47)

    Il suffit de voir comment l'oenotourisme a augmenté dans notre région. C'est la preuve aussi quelque part de ce que vous décrivez dans votre article, fort intéressant. Les vins bios sont aussi en net progression, pour le plus grand bonheur des amateurs de vins bios !

Partagez sur :

La Bourgogne vue de l'intérieur !

All About Burgundy est le premier média digital d'information consacré exclusivement aux vins de Bourgogne. Animé par Laurent Gotti, journaliste et dégustateur professionnel, il vous emmène au cœur des vins de Bourgogne.
Suivez nos actualités sur les réseaux sociaux et/ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de la page d’accueil). A très bientôt !

 

All About Burgundy est aussi partenaire de la Collection Pierre Poupon : livres, cartes et atlas. Des ouvrages de référence sur la Bourgogne depuis 1952 ! Lien ici. Et des ateliers de dégustation à domicile A Portée de Vins. Voir ici.

 

Reproduction interdite sans autorisation.

All about Burgundy |  328 route de Longvay  | Hameau de Gigny | 21200 Beaune

laurent.gotti@allaboutburgundy.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Dégustez, appréciez avec modération.