Louis Latour (1932-2016) : anticonformiste par tradition !

Figure du vignoble de Bourgogne, Louis Latour, président de la célèbre maison éponyme de Beaune, est décédé ce mardi. Il avait 83 ans. Si son nom, sa stature, ses multiples fonctions ont pu le faire apparaître comme un tenant de l’orthodoxie bourguignonne du terroir, il n’en était rien...     

Louis Latour est décédé le 5 avril.
Louis Latour avait une vision toute personnelle du terroir.

 Etre l’héritier de la dynastie Latour, débuté en 1731, à Aloxe-Corton n’est pas sans marquer un homme. Une certaine idée de la constance… "Il n'existe pas d'autre vignoble au monde dont le parcours ait été à ce point rectiligne pendant une période aussi longue", écrivait Louis Latour dans un ouvrage publié en 2012 *.
« La maison Louis Latour est devenue en l’espace d’une génération, une des principales maison traditionnelles de Bourgogne, avec des styles de vins à la fois fins et élégants, s’appuyant sur une marque forte et reconnue dans le monde entier »,  lui rend hommage son fils Louis-Fabrice Latour.
Né Louis Latour est né à Aloxe-Corton en 1932, dans la commune ou tout a commencé pour les Latour.
Diplômé de Sciences-Po Paris en 1954, il rejoint quatre ans plus tard son père et son oncle à la direction de la maison. Il en prend seul la tête en 1973, présidant aux destinées du plus vaste domaine de grands crus de Bourgogne, 27 ha, dont la grande majorité sur la colline de Corton. Il a aussi assumé de nombreuses fonctions syndicales comme président de l’Union des maisons de vins de Bourgogne et de la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux.


Pour autant, l’homme n’hésitait à faire part de ses points de vue iconoclastes sur la période contemporaine de l’histoire de son vignoble natal. Il ne figurait pas parmi les admirateurs immodérés des appellations d’origine contrôlée, les adeptes de « l’évangile du terroir », selon son expression.


Son scepticisme sur la primauté du terroir, comme son dynamisme d’entrepreneur, l’ont emmené à faire sortir la maison des frontières bourguignonnes. Non pas pour se tourner vers des destinations exotiques et lointaines, comme d’autres de ces collègues l’ont fait, mais pour aller élaborer du chardonnay en Ardèche (1979) grâce à un réseau de producteur locaux. Une grande réussite. Succès qui l’incitera à tenter l’expérience du pinot (Domaine de Valmoissine) aux résultats un peu moins convaincants.    
Louis Latour passera la main en 1999 à son fils Louis-Fabrice. Entre-temps, en 1997, la maison Latour a été admise dans le cercle très fermé des Hénokiens. Ce club regroupe des sociétés de tous les continents, restées familiales depuis 200 ans ou plus et portant toujours le nom de leur fondateur.


Louis Latour a réalisé la synthèse de son expérience à travers un livre*, « le premier et le dernier » disait-il, dans lequel il a développé ses appréciations iconoclastes sur la notion de terroir. Pour lui la qualité est avant tout un fait culturel et technique avant d'être un bienfait de la nature. Une manière de rendre hommage aux générations de vignerons qui se sont succédé en Bourgogne, « une volonté vigneronne » qui avait fait les preuves de sa haute qualité dès la période gallo-romaine. Bien avant que les Climats ne soient inscrits au patrimoine mondial de l’humanité…


* Vin de Bourgogne, le parcours de la qualité - Ier siècle-XIXe siècle - Editions de l'Armançon

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    jules Tourmeau (samedi, 23 avril 2016 15:45)

    J'ai bien connu M. Latour et j'ai souvent discuté avec lui.
    C'était un homme exquis, d'une grande classe et d'une toujours égale gentillesse. Je suis triste et prie ses proches d'accepter mes très sincères condoléances et de croire en toute ma sympathie.

  • #2

    Brelière Jean-Claude / Rully (vendredi, 29 avril 2016 16:40)

    Bonjour Monsieur Gotti.
    Comme c'est désolant de ne pas exister !!
    Vous mentionnez le gel de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits. Comme
    si la Côte Chalonnaise n'existait pas ou que vous ne vouliez pas qu'elle existe.
    On reconnait bien là la mentalité du '21' qui fait croire à qui veut bien l'entendre, que la
    CC n'est pas en Bourgogne. Et ça marche malheureusement.
    Et bien sachez qu'elle a été massacrée, dont Rully, par le récent gel. Vous pourriez avoir
    un minimum de compassion pour ses vignerons et ses vigneronnes. Mais bien sur, c'est pas porteu. C'est pas ça qui fait vendre du papier !!
    Bien cordialement.
    JcB

Partagez sur :

La Bourgogne vue de l'intérieur !

All About Burgundy est le premier média digital d'information consacré exclusivement aux vins de Bourgogne. Animé par Laurent Gotti, journaliste et dégustateur professionnel, il vous emmène au cœur des vins de Bourgogne.
Suivez nos actualités sur les réseaux sociaux et/ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de la page d’accueil). A très bientôt !

 

All About Burgundy est aussi partenaire de la Collection Pierre Poupon : livres, cartes et atlas. Des ouvrages de référence sur la Bourgogne depuis 1952 ! Lien ici. Et des ateliers de dégustation à domicile A Portée de Vins. Voir ici.

 

Reproduction interdite sans autorisation.

All about Burgundy |  328 route de Longvay  | Hameau de Gigny | 21200 Beaune

laurent.gotti@allaboutburgundy.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Dégustez, appréciez avec modération.