Château de Meursault : des moyens et des résultats

En 2012, la famille Halley (fondatrice du groupe Promodès) se portait acquéreur du Château de Meursault et de ses 60 hectares de vignobles.  Stéphane Follin-Arbelet, originaire d'une famille vigneronne d'Aloxe-Corton, en prenait la direction quelques mois plus tard. Des orientations fortes ont été définies et plusieurs millions d'euros investis...

Stéphane Follin-Arbelet, à la tête du Château de Meursault depuis 2012. DR
Stéphane Follin-Arbelet, à la tête du Château de Meursault depuis 2012. DR

Priorités : « Les vignes, les vignes, les vignes… Et ensuite la cuverie », expose Stéphane Follin-Arbelet.
Achat de tracteurs enjambeurs avec les dernières techniques de pulvérisation, audit par parcelles pour savoir quels pieds arracher, replantation de plusieurs hectares tous les ans, nouveaux chefs de culture pour apporter de la compétence technique, etc. « L'idée est de passer en 100 % bio. (…) Les recettes, on les connaît, encore faut-il avoir les moyens pour le faire. C'est notre cas. Le maître mot de l'actionnaire : on veut rapidement être au top », poursuit Stéphane Follin-Arbelet.
Une approche plus respectueuse de l’intégrité des raisins a été mise en place en cave (vendanges en petites caisses, tri optique) et le nombre de cuvée s’est étoffé grâce à des vinifications parcellaires plus poussées.
Traduction dans le verre ? All About Burgundy fait le point sur le millésime 2014.

 

Les blancs

 

Clos du Château – 13,5 sur 20
Issu de la parcelle de 8 hectares située dans l'enceinte du Château en appellation régionale, ce vin se montre finement ciselé, dynamique. Il s’exprime sur des notes citronnées rappelant que 2014 était un millésime qui a conservé un bon niveau d’acidité.


Bourgogne « Terroir d’exception » – 17,5 sur 20
Terroir d’exception car les vignes sont situées sur un fond de carrière en plein cœur du fameux premier cru Les Perrières  à Meursault. Il donne un bourgogne d’une très grande densité en bouche se concluant sur une finale saline. Le nez évoque les fleurs blanches.


Meursault Le Limozin – 12 sur 20
La vigne a été sérieusement grêlée et cela se perçoit surtout en milieu de bouche. Le vin peine à trouver de l’ampleur. Malgré le tri drastique mis en place par l’équipe du Château, les impondérables de la nature restent les plus forts.


Meursault Clos des Grands Charrons – 14,5 sur 20
Un terroir de 85 ares monopole du Château. Le nez révèle une expression aromatique généreuse et complexe sur des notes d’agrumes et d’amande. La bouche est un peu moins éloquente avec une pointe de sévérité en finale.


Meursault premier cru Charmes – 15 sur 20
Une des cuvées nées récemment de la volonté du Château de décliner ses terroirs plus précisément. Ici ce sont les parcelles situées dans les bas du climat qui sont mises à contribution. Le caractère opulent, crémeux des vins de ce terroir est ici mis en évidence mais l’ensemble conserve aussi la vigueur du millésime. 

  
Meursault premier cru Perrières – 18 sur 20
Il dépasse d’une tête ses prédécesseurs et même l’ensemble de la gamme des blancs du domaine. Le nez évoque le fruit secs, les raisins bien mûrs avec puissance et complexité. La bouche impressionne par sa densité, son caractère séveux. Un grand blanc en devenir.


Puligny-Montrachet premier cru Champ Gain – 17 sur 20
Une autre cuvée au caractère bien trempé. Les vignes, en deux parcelles, sont situées sur les hauts du côteau et implantées sur un sol très caillouteux. Le nez évoque d’ailleurs des notes minérales affirmées, du fruit sec mais aussi de la pêche juteuse. Une texture ample soutenue par une trame dynamique assure beaucoup de caractère à ce puligny.


Puligny-Montrachet premier cru Champ Canet – 14,5 sur 20
Une vigne reprise récemment par le château. Le nez développe des notes de zeste d’agrumes. La bouche se montre plus aérienne que puissante. Une légèreté qui le pénalise après un Champ-Gain de haute-volée.


Meursault premier cru Charmes-Dessus – 17,5 sur 20
Un chemin sépare ces Charmes-Dessus des Perrières. C’est pourtant bien l’opulence, le gras des charmes qui joue le premier rôle ici. Au nez la noisette et les fruits jaunes s’en donnent à cœur joie. Une texture satinée caresse le palais. Un vin riche mais jamais roboratif. 


Corton-Vergennes grand cru – 16 sur 20
Inutile ici de chercher la fameuse minéralité sur laquelle aiment à débattre les amateurs et professionnels. Bien que le terroir soit réputé caillouteux, c’est surtout le caractère expressif, sur le pamplemousse bien mûr, et une texture souple qu’il faut souligner du vin qui en est issu. Un vin de plaisir immédiat.

Les rouges

 

Savigny-lès-Beaune – 15 sur 20
Le ton est donné : pour Stéphane Follin-Arbelet, la grandeur des vins de Bourgogne, c'est une texture soyeuse en bouche.  Ce savigny village à la matière croquante fait mouche. Le nez, très pinot noir avec ces notes de petits fruits rouges frais et quelques touches épicées, se dévoile dans la pureté. La finale est vive.

Savigny-lès-Beaune premier cru Les Peuillets – 15 sur 20
Le Château dispose de 3 parcelles dans ce premier cru au sol sablonneux et peu épais. Le nez évoque les fruits noirs. Les tannins sont ronds, avec une légère pointe de fermeté finale. Un vin harmonieux.

Beaune 1er cru Cents-Vignes – 14 sur 20
Situées en milieu de coteau sur la partie nord de l’appellation, les Cents-Vignes du Château ont donné en 2014 un vin consistant en bouche. Il semble toutefois sur la réserve sur le plan aromatique avec un caractère de fruits noirs sauvages.

Beaune 1er cru Les Teurons – 16,5 sur 20
Un terroir capable de donner des vins d’une grande élégance. Il le démontre avec ce 2014 à la texture raffinée, soyeuse. Son expression aromatique s’exprime avec beaucoup de générosité sur le fruit noir, la mûre en particulier.
Cette cuvée, comme Les Fèves (ci-dessous), résulte de la volonté de vinifications parcellaires menées au Château depuis quelques années dans l’objectif de mieux mettre en évidence le caractère de chacun des terroirs.

Beaune 1er cru Les Fèves – 15 sur 20
Un terroir de haut de coteau marqué par un caractère caillouteux. Protégé des vents, il se distingue aussi par sa précocité. Des notes fumées et de framboise montent au nez. Les tannins sont assez fermes voir anguleux.  A revoir sur la durée certainement.

Beaune 1er cru Les Grèves – 17 sur 20
Avec près de 2 hectares de vignes dans ce climat, le Château de Meursault a la chance d’être largement présent sur ce terroir prisé de l’appellation Beaune. Deux qualités principales ressortent de cette cuvée : sa richesse en bouche, nettement supérieure aux cuvées précédemment dégustées et sa longueur. Des signes qui ne trompent pas…

Pommard 1er cru Les Epenots – 15 sur 20
Un vin qui n’était pas encore en bouteille au moment de la dégustation. Le nez s’exprime sur une tonalité de fruits noirs (cassis) bien mûrs voir confits. La bouche est souple, riche, développant un caractère croquant. La finale est d’une longueur plus moyenne.

Volnay 1er cru Clos de Chênes- 16,5 sur 20
Le Château est l’heureux propriétaire de 2,6 hectares du Clos de Chênes, l’un des terroirs les plus fascinants de l’appellation. Autant son expression aromatique paraît délicate et fraîche sur des arômes de groseille, autant il livre une matière particulièrement dense et profonde en bouche. L’ensemble se montre énergique et promis à un très bel avenir. 


Corton – 16 sur 20
Dans un profil très différent du Clos des Chênes, ce Corton (climats Rognet et Corton) joue sur son caractère flatteur, ses tannins fondus et sa structure élancée pour séduire. Il n’a pas les épaules de son prédécesseur mais sa longueur en fait un joli grand cru et une belle conclusion à cette série de rouges. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Partagez sur :

La Bourgogne vue de l'intérieur !

All About Burgundy est le premier média digital d'information consacré exclusivement aux vins de Bourgogne. Animé par Laurent Gotti, journaliste et dégustateur professionnel, il vous emmène au cœur des vins de Bourgogne.
Suivez nos actualités sur les réseaux sociaux et/ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de la page d’accueil). A très bientôt !

 

All About Burgundy est aussi partenaire de la Collection Pierre Poupon : livres, cartes et atlas. Des ouvrages de référence sur la Bourgogne depuis 1952 ! Lien ici. Et des ateliers de dégustation à domicile A Portée de Vins. Voir ici.

 

Reproduction interdite sans autorisation.

All about Burgundy |  328 route de Longvay  | Hameau de Gigny | 21200 Beaune

laurent.gotti@allaboutburgundy.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Dégustez, appréciez avec modération.