Trois Romanée-Conti 1935 vendues 53 000 €

Bouteille de Romanée-Conti 1935. Photo : Hervé Lefebvre.
Bouteille de Romanée-Conti 1935. Photo : Hervé Lefebvre.

 « Les bouteilles étaient dans les caves d’héritiers d’un négociant de Beaune. Une maison qui n’existe plus », précise Pascal Kuzniewski expert auprès des commissaires-priseurs. Trois Romanée-Conti 1935, en très bon état de conservation, ont trouvé preneur pour un peu plus 53 000 € lors d’une vente le 28 décembre dernier à Cannes sous l’égide de la maison Besch.

 

Le millésime 1935 n’est pas le plus côté mais bénéficie d’une aura particulière : il est le titre et l’objet d’un livre du romancier japonais Takeshi Kaiko (paru en France en 1993).

 

 Au cours de la même vente, des vins du Domaine Leroy du millésime 2005, vendus à l’unité, ont également suscité le plus grand intérêt des acheteurs avec des Musigny (6 445 €), Chambertin (3040 €) ou encore Clos de la Roche (1 825 €).

 

« L’engouement pour les Bourgogne est resté fort tout au long de l’année 2015, même si je pense que l’on a atteint à pallier, à l’exception peut-être des vins des Domaines de la Romanée-Conti et Leroy qui se détachent du lot », analyse Pascal Kuzniewski.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0