Millésime 2015 : que faut-il en attendre ?

La qualité des raisins récoltés en 2015 est exceptionnelle. Dans la lignée de 2005 ou de 2009. Les vendanges qui s’achèvent promettent logiquement un grand voire un très grand millésime. Le scénario de cette année ne ressemble pourtant à aucun autre connu en Bourgogne ces dernières décennies.

Vendanges en Aloxe-Corton premier cru Vercots du domaine Tollot-Beaut le 4 septembre 2015. Laurent Gotti
Vendanges en Aloxe-Corton premier cru Vercots du domaine Tollot-Beaut le 4 septembre 2015. Laurent Gotti

Deux images valent parfois mieux qu’un long commentaire. Mise face à face, les photos des caisses de raisins du domaine de la Romanée-Conti récoltés dans la Tâche en 2013 et dans les Grands Echezaux en 2015 se suffisent presque à elle-même
(voir en bas de cette page).
Deux grands terroirs pourtant, un seul et unique domaine dont la précision de la viticulture n’est plus
à démontrer. L’effet millésime est pourtant là sous nos yeux.
Les caisses de 2015 sont remplies de fruits aux peaux épaisses, aux reflets bleu mat. Ils respirent la maturité, ils sont gorgés de sucre lorsqu’on les croque. 2013 avait nécessité un tri méticuleux.
« On voit de petites billes bien noires au-dessus des cuves. Les pépins sont marrons foncés, ce n’est pas souvent. Les peaux se dilacèrent facilement. Autant de très bons signes », explique Jean-Paul Tollot (domaine Tollot-Beaut à Chorey-lès-Beaune).

 

La vigne n'a pas eu la partie facile


Avec un soleil quasiment ininterrompu tout au long du cycle végétatif de la vigne, conjugué à de petits rendements, la maturité ne pouvait qu’être au rendez-vous. Mais ce sont sans doute les pluies d’août qui, paradoxalement, ont permis d’en tirer le plus grand bénéfice. Car la vigne n’a pas eu la partie facile pendant l’été. La sécheresse a culminé en juillet bloquant un temps les évolutions physiologiques des raisins.
Un parallèle avec 1976 pouvait être à craindre. Les vins de cette année-là ont présenté de la dureté du fait d’une maturité des peaux des fruits non aboutie. Mais aucune comparaison ne semble tenir avec 2015 (la sécheresse a persisté jusqu’en septembre en 1976).
Il a aussi été beaucoup question des niveaux d’acidité, du flétrissement des raisins. Quelques grumes figuées ont été éliminées lors du tri. Les niveaux d’acidités sont effectivement faibles mais pas alarmants. Sans commune mesure avec 2003 et ses grosses chaleurs intervenues dans la dernière partie de la maturation.
Peaux épaisses et biens mûres, concentration, les raisins de 2015 devraient donc donner des rouges intenses et profonds, aux textures veloutées voir suaves. Les blancs s’exprimeront certainement dans un registre généreux peut-être opulent même. Dans les deux couleurs, des expressions aromatiques de fruits bien mûrs ou compotés devraient être au rendez-vous. 
Il n’est cependant pas exclu qu’en fonction de l’âge de la vigne, des caractéristiques du terroir, les vins puissent présenter ici et là des visages différents, peut-être même une pointe d'austérité. « Sur les jeunes vignes (Ndlr : dont les racines n’ont pas pu capter l’humidité du sous-sol) ou sur les terroirs caillouteux, l’impact du manque d’eau s’est fait davantage sentir », explique Richard Martin au domaine de la Croix-Senaillet (Mâconnais). 
Des nuances seront sans doute donc à apporter par la suite en fonction des terroirs. Les joies de la Bourgogne !
A propos de joies, le millésime 2015 ne devrait ne pas en être avare…

Caisses de raisins au domaine de la Romanée-Conti. A gauche, La Tâche le 07/10/2013, à droite les Grands-Echezeaux le 11/09/2015. Laurent Gotti
Caisses de raisins au domaine de la Romanée-Conti. A gauche, La Tâche le 07/10/2013, à droite les Grands-Echezeaux le 11/09/2015. Laurent Gotti

Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    MARCILLET Nadine (mercredi, 16 septembre 2015 17:16)

    Il n'y a pas que le "romanée conti" en Bourgogne mais aussi d'autres vins excellents !!!!!

  • #2

    Laurent Gotti (mercredi, 16 septembre 2015 19:36)

    Vous avez parfaitement raison ! Et je vous invite à consulter ma newsletter pour constater que je partage votre avis... http://www.allaboutburgundy.fr/365-jours-en-bourgogne/newsletter/

  • #3

    Pierre Benveniste (mercredi, 16 septembre 2015 19:58)

    J'espère que la plupart des viticulteurs bourguignons ont rentré leur récolte avant les pluies incessantes de ces derniers jours! Heureusement que le Pinot noir, contrairement au Cabernet Sauvignon, est un cépage précoce.

  • #4

    DEBAERE RONNY (mercredi, 16 septembre 2015 21:57)

    J'ai vendangé du 31.08 jusqu'au 06.09 à Meursault (Domaine Coche-Dury). Des pinots noirs presque parfaits, belle maturité, pas de pourriture, pas de Suzikii cette année!
    En blanc, la même chose: jolies grappes, pas de pourri, mûr mais pas trôp ... et après un été difficile ... une belle récolte qui va nous donner du bon vin!

  • #5

    Laurent Gotti (jeudi, 17 septembre 2015 09:31)

    Exact Pierre, heureusement que ce millésime était précoce. Ces grosses pluies auraient pu être très embêtantes en survenant 10 jours plus tôt.

  • #6

    Laurent Gotti (jeudi, 17 septembre 2015 09:32)

    Merci pour l'info Ronny ! J'espère que votre dos s'est bien remis ;-)

  • #7

    BREMOND Dominique (jeudi, 17 septembre 2015 21:46)

    Je suis d'accord avec Nadine, il n'y a pas que la Romanée. Vous répondez qu'il faut aller voir votre newsletter, il n'empêche que la 1ère page de votre article fait la 1 sur la Romanée. Et c'est ça que tout le monde voit. La Bourgogne, et les autres régions, regorgent de "petits" vignerons qui font un travail formidable et qui sont trop ignorés. Trop dommage.

  • #8

    Laurent Gotti (jeudi, 17 septembre 2015 23:33)

    @Dominique "La Bourgogne, et les autres régions, regorgent de "petits" vignerons qui font un travail formidable." Tout à fait d'accord aussi. Je cite deux autres domaines dans cet article de Une : le domaine de la Croix-Senaillet qui produit d'excellents Saint-Véran et le domaine Tollot-Beaut qui fait de non moins excellents Chorey-lès-Beaune. Comme sont nom l'indique (certes en anglais !) All about Burgundy a vocation à parler de la Bourgogne dans sa diversité. Le site est ouvert depuis 10 jours. Prenez le temps de vous faire une idée sur la durée. A bientôt donc...

Partagez sur :

La Bourgogne vue de l'intérieur !

All About Burgundy est le premier média digital d'information consacré exclusivement aux vins de Bourgogne. Animé par Laurent Gotti, journaliste et dégustateur professionnel, il vous emmène au cœur des vins de Bourgogne.
Suivez nos actualités sur les réseaux sociaux et/ou inscrivez-vous à notre lettre d'information (en bas de la page d’accueil). A très bientôt !

 

All About Burgundy est aussi partenaire de la Collection Pierre Poupon : livres, cartes et atlas. Des ouvrages de référence sur la Bourgogne depuis 1952 ! Lien ici. Et des ateliers de dégustation à domicile A Portée de Vins. Voir ici.

 

Reproduction interdite sans autorisation.

All about Burgundy |  328 route de Longvay  | Hameau de Gigny | 21200 Beaune

laurent.gotti@allaboutburgundy.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Dégustez, appréciez avec modération.