Nouvelle génération aux domaines Clerget et Gavignet

Justine Clerget au domaine Clerget (Vougeot).
Justine Clerget au domaine Clerget (Vougeot).

> Justine au Domaine Clerget (Vougeot), pour confirmer en bio.

Justine rejoint ses parents Christian et Isabelle au domaine Clerget (Vougeot). A 26 ans, elle retrouve la Bourgogne après avoir travaillé six mois en Nouvelle-Zélande (Domaine  Man O War Winery, île de Waiheke puis chez Two Paddocks, Central Otago). Elle s’est notamment familiarisée avec la viticulture biologique. « Un appréciable coup de main,
qui nous ouvre de nouvelles perspectives », expliquent ses parents.
Le domaine Clerget a en effet entamé une conversion en viticulture bio avec le millésime 2014. Il devrait donc être certifié avec la récolte 2017 (trois campagnes de conversion sont réglementairement nécessaires). Le domaine Clerget exploite 6 hectares sur Vougeot, Morey-Saint-Denis, Chambolle-Musigny, Vosne-Romanée.

 

> Benoit Gavignet (Nuits-Saint-Georges) au domaine Philippe Gavignet

Diplômé d’un brevet de technicien agricole obtenu au Lycée viticole de Beaune, Benoit Gavignet travaille dorénavant aux côtés de son père Philippe sur l’exploitation familiale. Il a notamment engrangé de l’expérience auprès des domaines Tollot-Beaut (Chorey-lès-Beaune) et Bruno Clavelier (Vosne-Romanée). Le domaine Gavignet s'étend sur 12 hectares en très grande majorité sur l'appellation Nuits-Saint-Georges (Les Chaboeufs, Les Bousselots, Les Pruliers, etc).

Écrire commentaire

Commentaires: 0