Fixin : petit mais costaud

Le manoir de la Perrière et l'église St Antoine de Fixin. Laurent Gotti.
Le manoir de la Perrière et l'église St Antoine de Fixin. Laurent Gotti.

Une petite centaine d’hectares, un nom pas toujours facile à prononcer dans toutes les langues (« Fissin »), il n’en faut pas davantage pour expliquer la relative confidentialité de cette appellation. Pourtant, ce village dispose d’une belle gamme de premiers crus : Clos Napoléon, Clos du Chapitre, Clos de la Perrière. Des vins de garde, à la structure solide, aux arômes sauvages, qui rivalisent avec les voisins de Gevrey-Chambertin… Mais les prix sont évidemment plus abordables.
Le petit village dispose d’un patrimoine méritant la visite. Le manoir de La Perrière domine l’ensemble : ici les moines de Cîteaux venaient faire des cures de bon air et apprécier le vin du cru. Le Clos de la Perrière a d’ailleurs été classé « Tête de cuvée » par Jules Lavalle en 1855. A l’égal des grands crus actuels de la Côte de Nuits.
L’église du Xe siècle, le parc Noisot et la célèbre statue de François Rude (Napoléon s’éveillant à l’immortalité) valent le coup d’œil entre deux visites de caves...
La totalité des vins produits à Fixin peuvent également revendiquer l’appellation Côte de Nuits-Villages. Enfin, l’appellation produit également quelques blancs.

Superficie en production de l’AOC Fixin : 80,27 hectares
Superficie en production de l’AOC Fixin premier cru : 22,43 hectares

Carte du vignoble de Fixin. © S.Pitiot et JC Servant. "Les Vins de Bourgogne".
Carte du vignoble de Fixin. © S.Pitiot et JC Servant. "Les Vins de Bourgogne".

Les premiers crus de Fixin

  • Les Hervelets (7,68 ha)
  • Les Arvelets (3,35 ha inclus dans les Hervelets)
  • Clos Napoléon (1,83 ha)
  • Clos du Chapitre (4,79 ha)
  • Clos de la Perrière (6,70 ha)
  • Le Meix-Bas (1,43 ha)

Écrire commentaire

Commentaires: 0