Côte chalonnaise : hors des sentiers battus

Barizey, près de Givry, en Côte Chalonnaise. BIVB / DR
Barizey, près de Givry, en Côte chalonnaise. BIVB / DR

Côte chalonnaise, ce nom ne vous dit sans doute rien… Alors citons les appellations mercurey, rully ou encore givry, peut-être vos papilles se mettent-elles alors en éveil. Elles ont raison. Dans le prolongement de la Côte de Beaune, la Côte chalonnaise (en direction de Chalon-sur-Saône) s'étire du nord au sud sur 25 kilomètres.

La géologie n'est guère différente de celle que l'on retrouve plus au nord et le climat est identique. Il n'y a donc aucune raison que ce coin de Bourgogne soit moins apte à produire de belles bouteilles. Les meilleurs producteurs en ont fait la démonstration depuis longtemps !
Les esprits contrariants objecteront qu'ici la côte est moins régulière et les vignobles disséminés entre champs et bosquets. Sans doute...
A l'heure où beaucoup d'appellations prestigieuses ont vu leurs prix sérieusement grimper, la Côte chalonnaise est plus que jamais un délicieux territoire de découvertes pour les amateurs curieux peu disposés à se ruiner. Mercurey et givry pour les rouges. Rully et montagny pour les blancs. Sans oublier bouzeron et son frétillant cépage aligoté. Il est temps de découvrir ou redécouvrir cette côte aux multiples attraits.

 

Superficie de la Côte chalonnaise : 4 200 hectares

 

Les AOC villages de la Côte chalonnaise :

 

Carte du vignoble de la Côte chalonnaise. © S.Pitiot et JC Servant. "Les Vins de Bourgogne".
Carte du vignoble de la Côte chalonnaise. © S.Pitiot et JC Servant. "Les Vins de Bourgogne".

Écrire commentaire

Commentaires: 0